Laurent PeléRetour Intro
Evaluez en ligne gratuitement votre niveau au code de la route Quiz code de la route
Evaluez en ligne gratuitement votre niveau en anglais Evaluation anglais
tous les convertisseursConversion d'unités
convertisseur de devisesConversion devises
Formations en anglais pas cher à Sartrouville, Paris, IDF Anglais à Sartrouville

Pages les plus vues :
La pyramide de verre du Louvre
Gnou en Tanzanie
Alicante en Espagne
La ville du Cap, une métropole agréable en Afrique du Sud
La grande arche de La Défense

Les plus appréciées :
Victoire France coupe du monde de Football 1998, la soirée du 12 juillet 1998 sur les champs se termine mal
La pyramide de verre du Louvre
Mouton noir au sud de l'Islande (Vestmanneyjar)
Cordoba en Espagne, ruines romaines
Iguane en Afrique du Sud

© Laurent Pelé 1995-2013

Manifeste pour la démocratisation de l'Internet en France

J'ai rédigé ce manifeste le 1er mai 1995 dans le cadre d'une discussion sur la création de l'Association des Utilisateurs d'Internet (AUI), attention, cela ne représente pas tout à fait la politique officielle de cette association.

  • Préambule :
    Formidable outil pour les échanges d'idées, l'ouverture d'esprit et l'accès aux connaissances, les réseaux électroniques de communication tels que l'Internet connaissent un succès certain.
    Leur extension inéluctable présente des enjeux mais aussi des menaces, nous pensons néanmoins que les bénéfices à en tirer dépassent largement les nuisances.
    C'est pour cela que, nous, usagers d'origines diverses motivés pour que le développement des réseaux électroniques de communication soit le plus harmonieux possible, avons décidé de nous rassembler et de fonder une association afin que certains principes fondamentaux soient respectés.

  • 1. Accès de tous à l'Internet
    L'association doit oeuvrer pour que tout le monde puisse accéder aux réseaux électroniques de communication.
    Aucune discrimination ne doit exister quant aux conditions d'admission. Les usagers doivent pouvoir y accéder dans les meilleures conditions possibles. Il ne doit pas exister de trop fortes disparités entre les connectés et l'association veillera à ce que la politique d'aménagement du territoire prenne en compte ces exigences.

  • 2. Spécificité de l'Internet
    L'internet est non seulement constitué de réseaux interconnectés mais aussi de membres de bonne volonté, qui apportent chaque jour de nouvelles idées, services et matériels. Toute tentative pour contrôler le réseau, ou le censurer devra être empêchée.
    Les usagers peuvent être aussi bien "client" que "serveur", cela doit subsister et être reconnu. Les principes d'ouverture et de coopération d'Internet et notamment d'Usenet doivent être défendus.

  • 3. Liberté d'expression et absence de tabou
    Chacun a le droit d'exprimer son opinion et de la faire partager à tous. Il peut l'exprimer dans la langue qu'il souhaite avec la forme qu'il lui parait la plus opportune.
    Il n'y a pas de tabou et il peut aborder n'importe quel sujet. L'association peut être amenée à établir et diffuser des règles concernant une bonne communication.
    L'association doit s'attacher à dénoncer toute tentative pour imposer une "bonne" moralité, elle n'a pas à définir ce qui est politiquement correct mais doit souligner que la liberté d'expression est un droit fondamental.

  • 4. Respect de l'initiative privée
    Les initiatives privées ne doivent pas faire l'objet de formalités quelconques ou être soumises à un quelconque contrôle.
    Elles doivent être encouragées, c'est le meilleur moyen de voir apparaître de nouveaux services prometteurs.

  • 5. Favoriser l'accès aux connaissances
    L'association doit favoriser l'accès à la connaissance qui, bien que pouvant être disséminée n'importe où dans le monde, reste accessible à tous.
    Cela ouvre de nombreuses opportunités en matière d'éducation et de formation.
    La pluralité des sources d'information, permet aussi une meilleure mise en pratique de la démocratie.
    Les gens passionnés par une matière particulière peuvent librement se regrouper et l'étudier.

  • 6. Respect de la vie privée
    Tous les connectés ont le droit au respect de la vie privée : c'est à dire que les messages ou les données échangées sont soumis au secret de la correspondance. Il ne pourra pas être enfreind même par les pouvoirs publics.
    La recherche de mots clés dans les communications (scanner), doit être proscrite.
    L'exploitation, le fichage par des tiers de données échangées entre deux correspondants est interdite.
    Le respect à la vie privée inclut le droit à l'anonymat, les coordonnées électroniques, postales ou téléphoniques des intervenants doivent être préservées.

  • 7. Sécurité et confidentialité des données et des idées
    L'association doit tout faire pour que l'usage de la cryptographie sur les réseaux ne soit soumise à aucune contrainte, restriction, formalité ou déclaration préalable.
    Tout usager doit pouvoir crypter ses messages avec l'algorithme de son choix afin de pouvoir se protéger contre l'intrusion de tout tiers.
    L'usager doit pouvoir identifier avec certitude son correspondant. De même, les nombreuses autres applications de la cryptographie doivent être encouragées.

  • 8. Pour une meilleure diffusion de la culture et de la langue française
    Les réseaux électroniques de communication ne connaîtront une utilisation de masse en France que si de nombreux services existent en Français.
    L'association doit s'assurer que les outils reconnaissent les caractères accentués et qu'ils soient traduits.
    La culture française doit être représentée.
    Cependant, ce principe ne doit pas être le prétexte pour imposer des contraintes de production en Français ou restreindre l'accès aux connaissances dans d'autres langues.

  • 9. Pour une meilleure intégration dans la société
    Les usagers des réseaux électroniques de communication sont des gens comme les autres. L'association doit s'attacher à faire en sorte que l'image donnée par les autres médias soit la plus vraie possible.
    Elle doit s'attacher à mettre en valeur les bienfaits de tels réseaux sur la société et l'économie.
    L'association doit initier de nouvelles expériences, les encourager et étudier leur impact sur la société.


Paris, le 1er mai 1995, Site web Laurent Pelé
Le logo et le texte de ce manifeste sont libres de tout droits.

Certains passages de ce manifeste ont été repris dans les statuts de l'Association des Utilisateurs d'Internet (AUI) dont je suis membre fondateur. Contact : Association des Utilisateurs d'Internet (AUI) Répondeur E-mail : info@aui.fr

Retour Page Web Laurent Pelé