Laurent PeléRetour Intro
Evaluez en ligne gratuitement votre niveau au code de la route Quiz code de la route
Evaluez en ligne gratuitement votre niveau en anglais Evaluation anglais
tous les convertisseursConversion d'unités
convertisseur de devisesConversion devises
Formations en anglais pas cher à Sartrouville, Paris, IDF Anglais à Sartrouville

Pages les plus vues :
La pyramide de verre du Louvre
Gnou en Tanzanie
Alicante en Espagne
La ville du Cap, une métropole agréable en Afrique du Sud
La grande arche de La Défense

Les plus appréciées :
La pyramide de verre du Louvre
Mouton noir au sud de l'Islande (Vestmanneyjar)
Cordoba en Espagne, ruines romaines
Iguane en Afrique du Sud
Les invalides musée militaire à Paris

© Laurent Pelé 1995-2013

Pages sur Paris :
La pyramide de verre du Louvre La grande arche de La Défense Le palais de justice de Paris L'arc de triomphe du Carrousel La Bibliothèque Nationale de France Arc de triomphe La place Vendôme La Sorbonne Le RER Eole Montmartre Place de la Concorde et son Obélisque Pont Alexandre III Les invalides La statue de la Liberté Le palais de chaillot (Trocadéro) La tour Eiffel Le musée d'Orsay La place de la bastille et l'opéra La Gare du Nord et l'Eurostar

Soirée sur les Champs Elysées suite à la victoire de l'équipe de France de Football à la coupe du Monde 1998 le 12 juillet 1998 : Une fête qui se termine mal

Résumé

Une foule incontrôlée donna lieu à un certain nombre de débordements et d'incidents le 12 juillet 1998 au soir avant de se terminer par un drame. Reportage en photos, vous verrez que le contraste est frappant entre la premère et la dernière photo.

Note

Cette page a été rédigée le 12 février 2011 et contient des informations exclusives jamais révélées jusqu'à présent. Toutes les photos sur cette page ont été prises par moi et contient des informations exclusives. Certaines photos sont de mauvaise qualité mais je les publie quand même car elles permettent d'étayer ce que je me souviens de cette soirée là et de justifier mon témoignage. Cliquez sur les photos si vous souhaitez un agrandissement.

Contexte

Rappelons le contexte : le 12 juillet 1998 au soir a lieu la finale de la coupe de Monde de football 1998 en France.
Le match se déroulant au Stade de France à Saint Denis au nord de Paris oppose la France et le Brésil. Donc toute la France regarde cela à la télévision, pas seulement les quelques supporters de foot habituels. La France écrasa le Brésil sur le socre de 3 à 0 !

Rassemblement spontané de centaines de milliers de gens sur les Champs

Peu après cette victoire, des centaines de milliers de personnes ont spontanément convergés pour se rassembler sur les Champs Elysées afin de célébrer la victoire. La plupart des gens chantaient, des centaines de drapeaux tricolores étaient agités. Cette soirée devait rester bon enfant mais comme je vais le montrer, elle s'est mal terminée.
Ainsi d'après Le Figaro (quiz question 2), 1 million et demi de personnes se sont rassemblés sur les Champs Elysées ce soir là ! Mais c'est toujours difficile de compter les manifestants : les estimations varient beaucoup selon les organisateurs et selon la police et ce soir là, il n'y avait pas d'organisateurs et pas de police, en plus c'était la nuit notamment entre 23 heures et 2 heures du matin. Donc cette estimation du Figaro relève du pifomètre et du doigt mouillé. En tout cas il y avait beaucoup (trop) de monde comme les photos suivantes permettent de le montrer.
La Mairie de Paris et le sponsor Adidas avaient bien fait les choses : le visage de Zinedine Zidane ainsi que des slogans ("La victoire est en nous", slogan d'Adidas) étaient projetés sur l'Arc de Triomphe.
Le visage de Zinedine Zidane, joueur de l'équipe de France de football, est projeté sur l'Arc de triomphe avec le slogan La victoire est en nous

Tellement de gens sur l'avenue que certains préfèrent grimper sur le toît des abribus :

Tellement de gens sur l'avenue des Champs Elysées que certains préfèrent grimper sur le toît des abribus

Danse sur le toît des abribus

Certains commencent à danser sur le toît des abribus, inutile de préciser que les abribus n'ont guère résisté :
Danse de supporters sur le toît d'un abribus

Fêtards sur le toît des commerces ambulants

Les vendeurs ambulants ne sont pas épargnés, ils ont beau être ouverts, il y a des fêtards sur le toît ! L'une des personnes brandit le drapeau de l'Algérie (Zinedine Zidane qui a marqué 2 des 3 buts contre le Brésil, a la double nationalité franco-algérienne).
Des fêtards sur le toît de la camionette d'un vendeur ambulant, drapeau Algérie

Foule

Trop de monde, finalement on est peut être moins serré en grimpant sur un pylone ?
Foule et personne grimpant sur un pylone

Thierry Roland conclua le match par une remarque philosophique "Oh putain quel pied ! Quand on a connu cela on peut mourir tranquile ! Enfin le plus tard possible". Cela a t'il rendu tout le monde tout d'un coup si laxiste ? Il y a quelqu'un dans cette voiture et il laisse 2 personnes s'assoir sur le capot !
Ou désabusement d'un automobiliste qui s'est retrouvé coincé et pas un policier à l'horizon pour tenter de faire régner l'ordre ?
Deux personnes assises sur le capot d'une voiture sans que le conducteur ne bronche

De la foule en mouvement, encore de la foule :

Foule en mouvement sur les champs Elysées le soir du 12 juillet 1998
Foule en mouvement sur les champs Elysées le soir du 12 juillet 1998
Foule en mouvement sur les champs Elysées le soir du 12 juillet 1998
Foule en mouvement sur les champs Elysées le soir du 12 juillet 1998
Un drapeau du Liban s'incruste curieusement parmi les drapeaux tricolores :
Drapeau Liban parmi foule en mouvement sur les champs Elysées le soir du 12 juillet 1998
Foule en mouvement sur les champs Elysées le soir du 12 juillet 1998
Foule en mouvement sur les champs Elysées le soir du 12 juillet 1998
Foule en mouvement sur les champs Elysées le soir du 12 juillet 1998
Foule en mouvement sur les champs Elysées le soir du 12 juillet 1998
Foule en mouvement sur les champs Elysées le soir du 12 juillet 1998
Foule en mouvement sur les champs Elysées le soir du 12 juillet 1998
Sur cette photo, le nom de Didier Deschamps, capitaine de l'équipe de France, est projeté sur l'arc de triomphe, il est toujours vénéré en juin 2014 pour la coupe du monde au Brésil !
Le nom de Didier Deschamps, capitaine de l'équipe de France de football, projeté sur l'arc de triomphe (champs Elysées) le soir du 12 juillet 1998
Foule en mouvement sur les champs Elysées le soir du 12 juillet 1998

La photo suivante a été prise sur l'avenue des Champs Elysées au niveau de l'angle avec l'avenue Winston Churchill (Près de la bouche de métro "Champs Elysée - Clémenceau"). Comme on peut le voir, la foule est plus claisemée à cet endroit. mais on est tout de même à 1km 500 de l'arc de triomphe !
Moins de foule sur les champs Elysées au niveau de l'avenue Churchill le soir du 12 juillet 1998

Quelques voitures parviennent à s'introduire sur les Champs et y circulent :

Cette photo a été prise sur les Champs Elysées au niveau de l'avenue de Marigny, on est là aussi à 1 km 500 de l'arc de triomphe mais ce qui surprend c'est qu'il y a des voitures qui circulent au mileu de la foule (bien que moins dense qu'au niveau du métro George V). Les conducteurs semblaient perdus et désorientés au milieu de la foule. Pour ajouter à l'anarchie une voiture circule à gauche, un passager étant assis sur la portière !
Quelques voitures s'introduisent sur les champs Elysées (photo au niveau de l'avenue Marigny) le soir du 12 juillet 1998

Mon témoignage :


C'est ici (sur les Champs Elysées, au niveau de l'avenue Winston Churchill) vers 2-3 heures du matin que c'est produit l'origine du drame qui acheva cette soirée : plusieurs voitures remontaient doucement l'avenue des Champs Elysée en provenance de la place de la Concorde. Comme on l'a vu plus haut, tout et n'importe quoi semblait permis lors de cette soirée. Un groupe de jeune s'est mis à s'amuser à grimper sur le pare choc des voitures qui remontait les champs.
Une golf noire conduite par une femme vêtue d'un décoletté noir s'immobilisa : des jeunes montèrent sur le pare-choc avant de la voiture en sautant, puis ils montèrent sur le pare-choc arrière de la voiture et semblaient s'amuser à secouer la voiture. Puis l'un d'entre eux s'approcha de la conductrice semblant en difficulté et lui a pelotté les seins. La voiture a alors démarré en trombe à travers la foule. et les jeunes qui étaient sur le parechoc arrière ont descendu. Je me suis dit, c'est pas possible, elle va tuer quelqu'un, la voiture allait tellement vite, les gens se sont écartés pour la laisser passer, je n'ai vu aucun blessé à mon niveau mais la voiture remontait les Champs Elysées et la foule était de plus en plus dense en remontant les Champs Elysées. Je remonte alors à pied l'avenue pour voir ce qu'il est advenu de cette voiture.
Ce n'est que beaucoup plus haut sur les Champs Elysées que j'ai revu la voiture mais elle était pratiquement méconnaissable car elle était retournée et brulée et située du côté des numéros impairs sur l'avenue mais l'endroit était bouclé par les secours.
En quelques minutes, l'avenue qui était bondée à cet endroit avait été désertée et le lieu était occupé par de multiples ambulances comme on peut le voir sur cette dernière photo :
Un hôpital de campagne s'est installé sur le lieu de l'accident sur les Champs Elyéses :
scène accident
Ne voulant pas déranger les secours qui tentaient de boucler la zone, je suis rentré me coucher et je me suis rendu le matin du 13 à mon commissariat de quartier afin d'apporter mon témoignage sur les circonstances de cet accident on m'a dit de me rendre au siège de la police judiciaire où j'ai longuement été interrogé.

Epilogue, bilan d'un mort et une centaine de blessés :


Les médias déploreront le lendemain que la fête soit gâchée et se termine dans un bain de sang.
Selon les multiples dépèches (on peut en trouver une gratuite ici, d'autres sont disponibles sur pressedd.com, cherchez par exemple "voiture folle" du 13/07/1998 au 15/08/1998) qui ont suivi cet accident, entre 80 et 150 personnes ont été blessés par cette voiture. L'une d'entre elles, un directeur d'une société tchèque, décèdera 2 jours plus tard. Une autre "voiture folle" a fait une dizaine de blessés ce soir là, elle était conduite par un avocat londonien ivre qui a passé quelques jours en prison avant d'être libéré. Concernant la conductrice de la golf noire, Nelly N..., s'est rendue au commissariat d'Elancourt dans les Yvelines, c'était une institutrice de 44 ans, un suivi psychiatrique lui a été proposé, une information judiciaire a été ouverte par le parquet, et je n'ai jamais été tenu au courant des suites de l'affaire à part ce qu'en disent certaines dépêches. Je n'ai jamais été recontacté au sujet de cette affaire et les photos présentes sur cette page n'ont pas été remises à la police car je ne les ai développées qu'après.

En tout cas, la dépêche reprend une partie de mon témoignage (c'est moi qui ait dit aux enquêteurs qu'avant que cette voiture ne parte en trombe il y avait eu une altercation avec des jeunes qui étaient grimpé sur son véhicule et avait pratiqué des attouchements ce qui a fait que la conductrice ait paniqué) même si certains éléments restaient flous dans cette dépêche (la voiture ne descendait pas les champs mais les remontait).
Suite à mon témoignage, la conductrice n'a jamais été poursuivie et les victimes auraient trouvé un arrangement avec les assureurs.
Question code de la route sur cet accident sur les Champs Elysées

Mes meilleures photos de Paris